Nouvelles du Collège Saint-Jean-Vianney

Nouvelles

Visite de l’écrivain Érik L’Homme

Au cours de la semaine, la salle multi-médias de la bibliothèque a accueilli Érik L'Homme, auteur de romans pour la jeunesse. Détenteur d’une maîtrise en histoire, journaliste passionné par l’environnement, Érik L’Homme est un jeune auteur porté, depuis toujours, par une passion pour l’écriture.

Guidé par le plaisir qu’il a à inventer, il se plonge un beau jour dans une longue histoire bien emberlificotée de magie et de monstres. Son premier roman, Qadehar le Sorcier, fut pour lui une aventure très excitante, au cours de laquelle il ne cessait de se questionner face aux mystères des personnages qu’il créait et des situations qui se présentaient. Ce roman a obtenu un très grand succès.

Il s’attaque alors à la suite des aventures entamées, dans le roman Le Seigneur Sha. Il avoue avoir rédigé cette suite avec beaucoup d’amusement et moins de tension que lors du premier récit. Enfin, le dernier tome de cette série est venu, Le Virage de l’Ombre. L’Homme subissait alors une grande pression, puisqu’il ne voulait pas décevoir ses fidèles lecteurs.

L’auteur nous a expliqué qu’il met environ un an à écrire un roman. Il débute toujours par la préparation d’un plan de quelques pages, dans lequel il tente de prévoir personnages et péripéties. Toutefois, son cerveau fourmille d’idées, et les personnages lui jouent également des tours! Au fil des pages, le plan se trouve modifié, et l’écriture d’un récit est pour lui imprévisible... comme l’est le déroulement de l’histoire pour le lecteur. C’est ce qui fait de ces livres des romans si captivants.

Érik L’Homme a plus d’une corde à son arc. Dans le roman qu’il écrit actuellement et qui devrait être publié au printemps, il délaisse le fantastique pour se tourner du côté de la science-fiction et des étoiles! À lire...!

Commentaires d’une inconditionnelle d’Érik L’Homme,
Catherine Bergeron-Legros


Catherine est une passionnée des romans d’Érik L’Homme. Elle vient de se plonger dans la lecture du troisième tome. Pour elle, ces romans nous transportent dans un monde fantastique, dans l’imaginaire. Ils sont très agréables et simples à lire. Ouvrir l’un des romans de L’Homme, c’est voir le temps disparaître!

Le premier tome lui a fait découvrir un « monde incertain » terriblement captivant. Le deuxième tome, même si elle reconnaît qu’il se situait « une coche » au-dessous du premier, était plein des mystères du père de Guillaumot, personnage central. Le troisième semble toutefois aussi prometteur que l’était le premier.

Elle recommande donc chaleureusement la lecture des trois romans d’Érik L’Homme à quiconque souhaite se plonger dans un autre monde...!

FP et MD

Partagez cette nouvelle

RETOUR