Nouvelles du Collège Saint-Jean-Vianney

Nouvelles

Des reportages qui suscitent la réflexion!

Texte de Marie-Hélène Comtois et Audrey Papineau

Dans le cadre du cours de journalisme, nous avons pu apprendre diverses techniques d'écriture et les mettre en pratique. Au cours de la dernière étape, notre enseignante, Marie Douville, nous a proposé de réaliser un reportage sur un sujet libre qui devait semer la controverse.

À prime abord, cela semblait simple, mais nous avons vite constaté l'ampleur de la tâche. En effet, il y avait une marche à suivre bien structurée et un temps alloué. Le travail était divisé en trois parties bien distinctes.

La première nous a été d'une grande utilité puisqu'elle nous a permis de recueillir nos informations sous forme de revue de presse. Il fallait également, déjà, détailler la préparation du reportage (matériel, liste des lieux et personnes à interroger, etc.). Dans la deuxième partie, nous avons dû produire tous les textes à utiliser en direct, planifier le déroulement très détaillé de l'ensemble du reportage et spécifier les costumes et décors nécessaires. Après de longues heures de travail au laboratoire d'informatique, nous devions enfin présenter notre reportage.

Nous avons ainsi pu visionner des reportages sur les sujets suivants : l'école de musique de Madame Raby (par Stéphanie Lessard et Francis Plouffe), l'importance d'une saine alimentation (Émilie Verret), le trouble grave de l'anorexie (Audrey Papineau et Jessica Matiolli), les dessous des défilés de mode (Marie-Hélène Comtois et Vanessa Beauchamp), la violence dans la vie quotidienne (Vanessa Cusson, Kristelle Delorme, Louis-Charles Genest et Alexis Brien), la violence au hockey (Marie-Josée Lagrange, Geneviève Rivard, Alex Amesse, Simon Granger et Maxime Masson), la délinquance (Andréanne Genest, Marie-Claude Larose, Mariella Montplaisir et Jennifer Sergerie), l'itinérance (Maria Mangas et Amélie Charron) et enfin les méfaits du bronzage (Marie-Ève Rioux et Marie-Pier Marchand).

Tous ces sujets furent très intéressants et suscitèrent la réflexion. Chaque reportage avait son style propre, différent d'une équipe à l'autre. On y ajoutait tous notre petite marque personnelle, ce qui est très important pour un journaliste. Bref, cette activité a été une grande réussite et nous en sommes tous très fiers!

Partagez cette nouvelle

RETOUR