Nouvelles du Collège Saint-Jean-Vianney

Nouvelles

Amnistie : une campagne… choc!

CONTRE L’ESCLAVAGE DES ENFANTS DANS LES PLANTATIONS DE CACAO

Le cacao utilisé dans la fabrication d’un grand nombre de chocolats vendus dans le cadre de campagnes de financement provient du travail de jeunes esclaves! Une question éthique La grande campagne automnale d’Amnistie internationale vise à sensibiliser la population à la situation que vivent un très grand nombre d’enfants en Côte d’Ivoire… Enlevés à leur famille ou parfois vendus par celles-ci, des enfants sont envoyés, dès l’âge de 5-6 ans, pour travailler dans les grandes plantations de cacao. Maltraités, non payés, ces enfants sont réellement des esclaves, comme en témoigne d’ailleurs un long reportage publié dans La Presse du 4 novembre. Le cacao récolté par ces enfants est vendu à de grands fabricants, qui l’utilisent bien sûr dans la préparation de leurs chocolats. Et ce sont bien souvent ces chocolats qu’un grand nombre d’écoles et d’organismes vendent, dans le cadre de campagnes de financement qui, année après année, rapportent facilement de bons profits. Car… qui peut résister à l’achat d’un chocolat… sous le prétexte d’une bonne cause? Le projet Esperanza Le comité Amnistie du collège participe donc à cette campagne de sensibilisation… Est-ce un hasard? Amnistie internationale lançait cette nouvelle campagne au moment où le groupe Esperanza terminait ou presque sa vente de chocolats Perfection, qu’il menait en même temps qu’une vente de produits Équita… Les révélations d’Amnistie n’ont pas manqué de troubler les participants au projet Esperanza – élèves, éducateurs et parents. Alors qu’il ne restait plus que quelques dizaines de chocolats à vendre, la décision a été prise d’interrompre ces ventes. En effet, comment, en étant conscientisés à la situation des enfants-esclaves, pourrait-on poursuivre une telle campagne de financement, même quand la cause est excellente? Un tel dilemme ne peut manquer de susciter les discussions… Cette question éthique a d’ailleurs été soulevée dans toutes les classes d’enseignement moral et religieux de quatrième et de cinquième secondaire par l’enseignante, Josée Lamère. À chacun de trouver sa réponse… Actions du comité Amnistie du CSJV Le comité Amnistie propose des actions concrètes pour intervenir dans ce dossier. Le commerce équitable Le 18 octobre, madame Desseau, d’Oxfam Québec, était invitée, pendant la période du midi, à offrir une conférence sur le commerce équitable. Elle a expliqué les fondements de celui-ci et les moyens utilisés par Oxfam pour le promouvoir, via la gamme de produits Équita. La traite des enfants, ni ici ni ailleurs Le lundi 30 octobre, le comité a organisé un kiosque pour sensibiliser les élèves et le personnel à la situation des enfants-esclaves dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire. On proposait à tous les visiteurs de signer une pétition qui sera envoyée à quatre compagnies du Québec qui organisent des campagnes de financement basées, entre autres, sur la vente de chocolats. Un nombre incroyable de signatures ont ainsi été recueillies… Maison hantée et dégustation Le mardi 31 octobre, à l’occasion de l’Halloween, des élèves de quatrième et cinquième secondaire souhaitaient organiser une maison hantée, pour amuser les élèves pendant la période de dîner et pour recueillir quelques fonds pour le projet Esperanza et pour l’Unicef. Ils se sont adressés à Sébastien Doane, qui leur a permis d’utiliser le local de pastorale pour cette activité. Près de 200 $ ont ainsi été amassés – avec un prix d’entrée de 0,50 $, ce sont donc 400 personnes qui ont fréquenté cette maison hantée, emplie de cadavres, fantômes et autres horreurs… En lien avec la campagne d’Amnistie, la traversée de la maison hantée menait ensuite au bureau de Sébastien, où il était possible de déguster des produits Equita : chocolat au lait, au thé et au café, ainsi que des grains de café enrobés de chocolat. Les produits Équita – ou tout autre produit issu du commerce équitable –, s’ils se vendent plus cher que les Perfection et autres, génèrent toutefois la certitude que le cacao a été recueilli dans des coopératives favorisant de bonnes conditions d’emploi… Les élèves qui ont construit et habité cette maison hantée sont :

Joanie Asselin, Marc-Antoine Bellini Mathieu Boulard, Véronique Chantal, Élisabeth Chicoine, Vincent Coiteux Guillaume Coulombe, Émilie Dion, Philippe Delwaide, Shawn Ford, Vicky Lahaie Langlois, Marc-André Lapointe-d’Auteil, André Paradis, Katherine Tardif, et Mathieu Tremblay.

Pour poursuivre les interventions… Pour en savoir davantage sur l’esclavage des enfants et le commerce équitable, consultez :

Amnistie internationale : www.amnistie.qc.ca Équita : www.equita.qc.ca ou Oxfam : www.oxfam.qc.ca.

Les actions du comité Amnistie internationale ne s’arrêteront pas là cette année… Et, souhaitons-les, les actions de chacun d’entre nous non plus…

Marie Douville

Pour nous transmettre nouvelles et commentaires, communiquez avec Marie Douville en cliquant sur ce lien : Dam'dou rédaction - conception


Partagez cette nouvelle

RETOUR