Nouvelles du Collège Saint-Jean-Vianney

Nouvelles

Le défi d'écriture Nanowrimo dans la classe d'anglais

127 127 mots ont été écrits par nos jeunes écrivains en herbe!

Texte de notre élève: Moe Shima (l'original, en anglais, figure plus bas)

Le jeudi 21 novembre, nous, les élèves de la classe anglophone, avons organisé la Journée Nanowrimo, qui remplaçait la tenue d’un examen traditionnel. Nanowrimo signifie le Mois national de l'écriture pour un roman. C'est un défi pour tous les peuples du monde d'écrire un roman en un mois.

Des conditions idéales pour combattre le syndrome de la page blanche

Cette année, dans notre groupe d’âge, nous avons été mis au défi d’écrire un roman en anglais de 13 000 mots pour les élèves de 3e secondaire et de 18 000 mots pour les élèves de 4e secondaire. Alors jeudi, nous nous sommes réunis dans notre salle de classe habituelle avec des vêtements confortables. Certains d'entre nous sont arrivés avec un pyjama et ont apporté des couvertures. Et ce jour-là, nous avons été autorisés à manger ce que nous voulions chaque fois que nous avions faim. Nous pouvions également nous asseoir à n’importe quel endroit dans le local. Certains d'entre nous ont apporté des sacs de fèves et des oreillers du dortoir. De nombreux types de jeux ont été préparés pour se détendre. Les professeurs nous ont soutenus pour écrire dans les meilleures conditions possibles.

Déroulement de la journée

Nous avons commencé à écrire vers 9 heures. Nous avons fait une pause toutes les heures environ. Nous avons ensuite eu le temps de jouer à un jeu ou de devenir un « écrivain en vedette » le temps d’une journée. Pour les jeux, nous avons eu Happy Salmon, Jungle Speed ​​et plus encore. Pour l'écrivain en vedette, nous devions présenter notre histoire devant tout le monde. Tous avaient des histoires intrigantes. Écouter les histoires des autres était une expérience stimulante pour les personnes qui avaient plus de difficulté à écrire leur histoire. La personne qui présentait son histoire devait piger le nom de la personne suivante.

Sortir pour mieux écrire

Après le déjeuner, nous avons déménagé à la bibliothèque. Nos professeurs ont été assez généreux pour préparer de nombreuses collations telles que des biscuits à l'érable, des croustilles, du chocolat et des fruits. Ils ont également proposé une grande sélection de breuvages aux élèves. C'était l'environnement le plus optimal pour écrire! Rester à l’intérieur toute la journée n’est pas bon pour notre cerveau, alors nous sommes allés dehors pour jouer au football, au soccer ou tout simplement marcher dans la neige. C'était amusant et c'était bon pour nous.

Une belle fierté pour les 13 élèves

Pour le dîner, la cafétéria a préparé une pizza pour l’ensemble de notre classe. Mais ne vous faites pas une mauvaise idée! Nous avons travaillé dur. Nous avons écrit, écrit et écrit. À la fin de la journée, nous avons écrit un total de 127 127 mots! C'est le nombre de mots que nous, 13 étudiants et 2 enseignants, avons écrits du 1er au 21 novembre, une belle fierté! Et un nombre assez marquant. La plupart d'entre nous avons atteint un nombre proche du total ciblé. Pendant cette journée, nous avons aimé écrire et cela nous a beaucoup aidés. En ce moment, nous sommes encore en train d'écrire pour compléter notre roman, alors que le défi se terminait le 30 novembre.

Moe Shima
Merci également à l'enseignant Thierry Leguay, pour la correction. 

Original text in English

On Thursday, November 21st, we, the anglophone class students, had Nanowrimo Day instead of taking an exam. Nanowrimo stands for National Novel Writing Month. This is a challenge for people all over the world to write a novel in one month. This year, in our age group, we were challenged to write an English novel of 13000 words for sec. 3 students and 18000 words for sec. 4 students.

Perfect conditions to fight the blank page

So on Thursday, we gathered in our usual classroom with comfortable clothes. Some of us showed up with pyjamas and brought blankets. And that day, we were allowed to eat whatever we wanted whenever we were hungry. We were allowed to sit anywhere. Some of us brought beanbags and pillows from the dorm. Many kinds of games were prepared for relaxing. The teachers supported us to write in the best conditions possible.

How the day went…

We started writing at around 9 o’clock. We had a break every hour or so. We then had time for a game or for a featured writer. For the games, we had Happy Salmon, Jungle Speed and more. For the featured writer, we had to present our story in front of everyone. All of them had intriguing stories. Listening to other people’s stories was also stimulating for people struggling to write their stories. The person who presented chose the next person by lottery.

Going out to write better!

After lunch, we moved to the library. Our teachers were generous enough to prepare a lot of snacks such as maple cookies, potato chips, chocolate, and fruit. They also had many kinds of drinks. This was the most optimum environment for writing. Staying inside all day isn’t good for our brain, so we went outside to play soccer, football or simply hang out in the snow. That was fun and was be good for us. For the dinner, the cafeteria prepared pizza for our dinner. But don’t get the wrong idea. We worked hard. We wrote, wrote, and wrote.

13 really proud students

By the end of the day, we had written 127127 words. That is the number of words that we, 13 students and 2 teachers, wrote from November 1st to November 21st, which is quite abundant! And the number is also striking. Most of us reached close to our target number of words. We were able to be productive. Through this day, we enjoyed writing and it helped us a lot. Right now, we are still writing to complete our novel as the challenge ends on November 30th.

Moe Shima


Partagez cette nouvelle

RETOUR